Le métier d'Accompagnant∙e
Périnatal∙e CeFAP®

 

Du projet à la naissance du bébé, de l’accouchement à l’adoption, l’arrivée d’un enfant constitue un bouleversement, impactant l’ensemble de notre environnement : évolution du couple, rôles familiaux nouveaux (parents, fratries, grands-parents, etc.), évolutions professionnelles (arrêt, mode de garde, organisation, etc.), changements sociaux (rythme des loisirs, lien social, etc.).

De nombreux parents et professionnels formulent le souhait de pouvoir parler et appréhender la période périnatale de manière plus globale : au-delà du suivi médical, un éclairage et un soutien non médicaux sont précieux.

L’accompagnement autour de la naissance existait auparavant à travers le schéma familial traditionnel. Ce schéma familial « type » (un père, une mère, des enfants) est en constante mutation, et les familles s’illustrent désormais différemment : familles recomposées, familles homoparentales, monoparentales, âge moyen plus tardif à l’arrivée du premier enfant…

Toutes ces évolutions font émerger une multitude d’interrogations chez les futurs parents, nécessitant un accompagnement professionnel et personnalisé.

 

L’ Accompagnant∙e Périnatal∙e CeFAP® prend en compte et intervient auprès de tous les membres de la famille en construction (ou en agrandissement), met en place une véritable prévention des risques de solitude, isolement et épuisement, en donnant davantage de chances aux parents et aux couples de vivre ces temps de vie dans le partage, la compréhension, le respect.

Le suivi médical reste une priorité, les professionnels de santé intervenant au cœur de la grossesse et de l’accouchement.

Toutefois, les femmes et les hommes qui font famille s’interrogent et apprécient les conseils non médicaux tout au long de cette période de vie périnatale.

 

L’émergence de conférences sur des thématiques telles que l’accouchement autrement, l’accouchement respecté, grossesse et bien-être, la parentalité, le rapport sur les 1000 premiers jours, prouvent qu’il existe des besoins de prise en charge globale touchant tout à la fois la femme, l’homme, le couple et la famille.

Telle est la mission de l’Accompagnant∙e Périnatal∙e CeFAP® : agir en complément des professionnels de santé et assurer la continuité entre tous les acteurs et les futurs parents.

Le Code de Déontologie

Cette version consolidée est l'aboutissement d'un long processus de réflexion portant sur le métier mais également sur l'actualité et la politique périnatale en France. Ce document est le garant d'un professionnalisme et d'une éthique propres au CeFAP ; il vient régir les contours de la profession et constitue la première étape d'une reconnaissance et d'une réglementation nationale.
 
Il permet aux autres professionnels de la périnatalité d'avoir une meilleure compréhension du métier en identifiant notamment les champs de compétences qui lui sont associés. La spécificité de la posture professionnelle de l'Accompagnant·e Périnatal·e CeFAP® vient souligner la complémentarité des actions possibles en faveur des familles.
 
 

 
Témoignages de professionnels

De nombreux praticiens témoignent des différents bénéfices apportés par les Accompagnant·e·s Périnatal·e·s CeFAP® :

 

  • C. L.

    Psychologue clinicienne

    " Les périodes de la grossesse, de l’accouchement et de l’après accouchement sont déjà naturellement pleines de modifications et de bouleversements de vie pour les parents [...] qu’il est juste de les protéger. La certification d’Accompagnant.e Périnatal.e permet de protéger les parents. "

  • Pauline A.

    Sage-femme en maternité

    " Je trouve qu’il y a une vrai complémentarité dans nos métiers. Les accompagnantes périnatales peuvent assurer une présence constante auprès des couples. Elles rassurent et recentre les femmes sur leur accouchement. Et comme elles connaissent déjà bien les couples, elles peuvent nous aider à mieux comprendre le contexte dans lequel l’accouchement se passe. "

  • H. F-D

    Médecin

    " Au retour à la maison, l’Accompagnant·e Périnatal·e répond présente en cas de besoin et pallie ainsi la solitude et la fatigue des nouveaux parents. Elle est une veille de dépression, de difficulté maternelle. "

  • Evelyne B-E

    Gynécologue obstétricienne

    " Il est bien sûre nécessaire que l’accompagnante périnatale connaisse l’établissement dans lequel elle intervient et qu’il y ait une étroite collaboration avec l’équipe médicale de façon à ce que les parents ressentent cette harmonie entre les différents intervenants."

  • Laure R.

    Sage-femme libérale

    " Concurrence ?? Je dirais plutôt complémentarité. La sage-femme est pour l’aspect médical, n’oublions pas que nous sommes une profession médicale. Lors de nos accompagnements nous allons en priorité nous focaliser sur la santé maternelle et fœtale, nous en sommes les garantes. Malheureusement, malgré nos efforts nous ne pouvons pas être les garantes émotionnelles. "

    Réseaux sociaux